ContexteRèglementPrédéfinisGroupesBottin des avatarsQuestionsPartenariat

Au coeur de la Chine grondent en choeur soumission et révolution...

Il existe une ville perdue au cœur de la Chine, étrangement isolée, bizarrement localisée. Sans murailles ni clôtures, elle se fait pourtant prison et les griffes invisibles de la cité perdue se referment sur vous sans que vous ne vous en rendiez compte. Les animaux d’ici prennent forme humaine. Ils se font serviteurs dociles, esclaves coquins pour votre bon plaisir. Pourtant, la cité montre bien vite son vrai visage et le vent de rébellion gronde et s’élève, révolte écrasante qui s’annonce doucement dans les ombres… Lire la suite du contexte...

Les news

Votez pour nous !

AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue, !
Serve Your Master



/!\ Forum YAOI déconseillé aux moins de 18 ans /!\

 

Partagez | 

 Siam Su-Won (Fiche Terminée)

avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 19/10/2014

~((((((((((っ・ω・)っ
PET: Je suis le Léopard
MASTER: Plaît-il ?
TA VIE:

Siam Su-Won
Master
Dim 19 Oct - 16:38
JE M'APPELLE SIAM

Âge & Date de naissance27 ans, né un de ces jours chauds et orageux d'Août. Provenance extérieure ?No. Quel pays ?/. Humain ou animal ?Animal. Animal ? Ok mais quelle raceUn Léopard d'Afrique. GroupeFrees. Statut socialUn prince de la forêt sans le sous ? . ProfessionChasseur. Plutôt seme, uke ou ambivalent ?On touche avec les yeux, sinon c'est un coup de croc.


Dans le miroir ✽ 265 mots minimum – Sous sa forme animale, Siam arbore fièrement sa splendide robe tachetée, qui en plus d’être envoûtante est parfaitement adéquate pour se fondre dans la forêt. Il se dresse, agile, sur ses quatre grandes pattes pourvues de griffes acérées. Ses épais coussinets bruns sont parfaits pour arpenter les sols boisés. Sa longue queue à la fourrure drue se balance au rythme de ses roulements de hanches. Il se déplace silencieusement entre les arbres et les buissons, avec un air toujours princier qui le caractérise si bien. C’est un léopard fier, marchant la tête haute bien qu’aux aguets. Ses pupilles fendues balayent son territoire de leur regard doré, sans que rien n’échappe à leur surveillance. Même la nuit, ses yeux lui permettent de voir son domaine sans aucune difficulté.
Siam est de bien moindre gabarit que les tigres ou les lions, mais il n’a pas grand-chose à leur envier. Sa gueule est fournie de crocs bien assez longs pour se défendre et chasser. Ses griffes aussi tuent, mais elles sont également bien pratiques pour grimper aux arbres, refuges privilégiés par le léopard.  

Il quitte rarement cette apparence, car il renie son humanité. Il n’a rien d’un homme et il en est fier. Cela dit, il n'a pas a avoir honte de son physique humain. Son mètre quatre-vingt cinq et sa stature musclée impressionne. Il n’a en effet rien d’un gringalet, avec son torse sculpté par la chasse et la vie sauvage. Ses nombreuses cicatrices apparaissent mieux sur ce corps sans fourrure, éparses, chacune relatant l’un de ses combats, ou même celle présente sur son oreille gauche, vestige de la puce qui lui avait était implantée. Sa robe somptueuse, voilà ce qui le fait davantage détester ce corps de bipède ! Sa peau nue et blanche, sans intérêt, le rend de mauvaise humeur et ce n’est pas ces cheveux blonds en pagaille qui vont y changer quoi que ce soit. Les seuls attributs agréables qu’il conserve sont ses iris dorées. Cerise sur le gâteau, avec sa bouche inoffensive terminée par des lèvres minces.
Il préfère grandement rester un léopard…

Derrière le masque ✽ 265 mots minimum – Siam n’a rien d’un chat de salon calme et docile. C’est un félin fier aux allures princières, sauvage. Le léopard a toujours vécu dans la forêt, ou plutôt grandi, et il n’a pas conservé grand-chose de son humanité. En effet, même s’il montre un calme apparent, toujours silencieux lorsqu’il se déplace dans les bois, cette facette n’a d’égale que son agressivité animale. Pour défendre son territoire ou sa vie, il est prêt à sortir les crocs pour se battre. Il ne craint pas les tigres et les lions, même s’il a conscience de leur force comparé à lui.
Comme dit plus haut, il est de nature douce et surtout farouche, mais il ne bride pas sa bestialité et celle-ci peut rapidement se retourner contre vous. Siam est un tueur, il chasse à travers la forêt, mais uniquement lorsque cela est nécessaire. Ainsi il respect la vie, contrairement aux humains, et il ne fait preuve de violence que pour se protéger.

Le félin aime se prélasser dans un rayon de soleil au bord de la rivière, ou somnoler sur la branche épaisse d’un arbre. Sa place est dans la forêt, libre et il ne pourrait en être autrement selon lui. Il a peur de l’enfermement, de se retrouver prisonnier des Hommes. Alors il les évite généralement, se contentant de les observer à travers les branchages lorsque ceux-ci s’aventurent dans les bois. Le léopard les méprise, ils sont mauvais et torturent sans vergogne. Lorsqu’il était petit, ils le terrorisaient… Mais à présent il est assez fort et grand pour leur faire face, ils ne l’effraient plus autant que par le passé.
Siam déteste également les pets, ces traîtres qui se pavanent aux pieds de leurs maîtres et obéissent comme des animaux stupides de compagnie. Si le félin ne se montre pas agressif envers les autres frees gratuitement, il peut cependant menacer les pets sans remords.

Il y a autre chose que l’on doit savoir, c’est que le léopard n’est pas très à l’aise avec sa forme humaine. Dans la forêt il ne revêtit pas cette apparence fragile, trop inappropriée à cet environnement, alors il n’est pas vraiment habitué. Son manque de convenance sous cette forme est notable. En effet, la nudité ne le gêne absolument pas par exemple. Sans oublier qu’il déteste les vêtements, surtout tout ce qui colle et serre trop au corps.
Il ne parle pas vraiment non plus, car il s’est toujours exprimé par des grognements et autres rugissements.  Il se souvient de certains mots ou expressions, mais il sera difficile de maintenir une conversation avec lui. Cela dit, il apprend vite, nul doute qu’il pourrait réapprendre à parler correctement au contact d’un humain.
Il est également têtu comme une mule et plus vous chercherez à le briser, plus vous attiserez sa bestialité et son agressivité. Il ne mange pas les Hommes mais ça ne veut pas dire qu’il hésitera à leur rompre le cou.
Enfin, on peut trouver une grande douceur en lui, ce n’est pas un animal cruel et uniquement régit par des instincts primaires. D’autant que parfois, des souvenirs de son enfance refont surface, lui faisant entrevoir l’amour et l’attention douce qu’un humain lui portait. Il l’a oublié, il a oublié son visage et sa voix, mais il se souvient encore des sentiments que celui-ci provoquait en lui.
Sa loyauté quant à elle, une fois sa confiance acquise, est inébranlable. Le léopard à un grand sens de la justice.

Autobiographie ✽ 530 mots minimum – Siam ne souvient plus de son enfance. Tout ce qu’il reste sont des bribes éparses d’un laboratoire et de quelques compagnons d’infortune. Il se rappelle parfois d’un homme qui prenait soin de lui. Lorsqu’il avait peur il pouvait se blottir dans ses bras et l’humain lui caressait doucement le dos pour l’apaiser. Cette main glissée dans sa fourrure était le substitut d’une attention maternelle qu’on lui avait arrachée.
Le reste de ses souvenirs ont était perdus, car il était trop jeune. Mais il se remémore souvent le jour où il a était libéré de cet endroit. Un groupe de frees, comme ils étaient appelés, était venu pendant la nuit. Ils avaient attaqué le labo et enlevé tous les petits qui s’y trouvaient. On lui avait alors arraché la puce d’indentification qui dormait jusqu’à lors dans son oreille gauche. Ce fut affreusement douloureux pour l’enfant qu’il était, mais pourtant nécessaire.

Un léopard s’était occupé de lui après cela. Il était devenu son père. L’animal était doux et généreux avec lui, il lui expliqua tout  ce qu’il devait savoir sur la forêt pour survivre. Il lui enseigna les techniques de chasse, mais lui apprit également comment se dissimuler dans les bois. Il lui avait répété des centaines de fois qu’il ne devait pas approcher des Hommes et rester caché s’il croisait un jour cette espèce. Le léopard lui raconta ce qu’ils lui feraient si jamais ils parvenaient à l’attraper. Siam était terrifié et il promit de ne jamais s’aventurer prêt de leur ville, qui pourtant attisaient sa curiosité.
Le félin lui intima également de ne plus jamais reprendre forme humaine. Il appartenait à leur race et non pas à celle des Hommes.
Le petit félin grandit alors comme un léopard, une bête sauvage qui avait abandonné son humanité. Les bois lui conféraient un abri contre les humains, tout comme la protection de son père. Ils vécurent ensembles jusqu’à ce que Siam devienne adulte. Le vieux léopard se retira ensuite plus profondément dans la forêt, pour laisser son fils veiller sur leur territoire.

Siam s’y appliquait avec sagesse, n’hésitant pas à braver la force des véritables tigres sauvages qui osaient venir troubler l’ordre. Ils étaient bien plus gros que lui, mais il conservé l’avantage d’être plus intelligent, car à moitié humain.
Les jours furent paisibles et monotones dans ces bois, jusqu’à ce que le léopard croise un homme. Siam arpentait les berges de la rivière sous les rayons orangés de l’aube naissante, ses pattes foulant silencieusement l’herbe et la boue fraîche de la rive. Il profitait des dernières températures basses de la nuit qui se terminait, tout en faisant sa ronde habituelle. Il n’avait rien remarqué de particulier, tout semblait ordinaire comme à l’accoutumé et seuls les chants des oiseaux qui avertissaient la nature de la présence du félin brisaient le calme de la berge. Le léopard s’approcha gracilement de l’eau claire, s’accroupissant dans les marques que les autres animaux avaient laissées dans la glaise, lapant la surface la rivière pour se rafraîchir.
C’est alors qu’il le vit, juste de l’autre côté de la rive, un humain l’observait. Le félin s’immobilisa au sol, sans quitter la créature de son regard doré. Le soleil était dans son dos alors il espérait pouvoir profiter du contre-jour comme couverture pour s’enfuir. Hélas, le comportement de l’individu lui indiquait déjà qu’il avait remarqué lui aussi sa présence. Il le fixait sans bouger, à l’instar du félin.
Siam se mit à reculer doucement, sans faire le moindre geste brusque jaugeant cette adversaire du regard. Il n’avait pas spécialement l’air agressif, mais il fallait toujours se méfier des humains. Peut-être qu’il avait connaissance de sa véritable nature et qu’il était là pour le capturer… Le léopard se mit à grogner pour intimider son vis-à-vis, montrant les crocs pour le défendre de faire un pas en avant. Ses poils se dressèrent sur son dos et sa queue s’ébouriffa comme celle d’un chat en colère, alors qu’il continuait à reculer. L’autre ne faisait toujours rien, se contentant d’observer. Siam n’aimait vraiment pas se comportement étrange, mais dès qu’il fut assez prêt de la lisère de la forêt, il détala aussi vite que l’éclair. Le félin grimpa sur le premier grand arbre qui se présenta à lui et ne perdit pas une seconde de plus pour en atteindre la cime. Il resta perché là-haut un bon moment, plusieurs heures en vérité, observant ce qui se passait alentour. Le vent lui portait des odeurs d’humains, qui devaient se déplacer non loin dans la forêt.

Pendant plusieurs semaines, le léopard les observa. Ils n’attaquaient pas les animaux, pas même les frees qui se cachaient dans les bois lorsqu’il leur arrivait de les croiser. Ils semblaient être des éclaireurs. Du moins au début, car certains d’entre eux posèrent ensuite des pièges. Le félin s’attela à les désactiver, mais il ne put empêcher certains de ses semblables de se faire attraper. Siam ne voyait plus leurs visites d’un bon œil et lorsqu’il fut témoin d’une attaque d’Homme sur un jeune lion, il ne put s’empêcher de bondir. Il blessa la créature pour permettre à l’enfant de s’enfuir, avant de lui aussi disparaître comme un fantôme dans les bois.
Tout cela devenait très inquiétant et plusieurs frees décidèrent de se réunir pour réagir face aux agresseurs. Siam se joint à eux avec une certaine méfiance. Son père lu avait parlait de quoi était capable les Hommes, alors le léopard était peu enclin à s’approcher d’eux.
Pour le moment, il se contente de les observer du haut des branches, mais la situation reste tendue et il pourrait rapidement se retrouver en mauvaise posture.



PseudoChoux. Âge18 sergent. SexeFille \o/. Comment as-tu connu le forum ?De partenariats en partenariats. Impression sur le forumJ'aime bien le design et surtout le contexte qui est plutôt sympa :3. AvatarTetsuo Shironuma de Sweet Pool. Code du règlementValidé ! Autre chose à nous dire ?Ne me transformez pas en manteau de fourrure...merchi, des bisous.


FICHE BY PIKIWII
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 25/07/2013

~((((((((((っ・ω・)っ
PET:
MASTER:
TA VIE:

Jeremiah A. Henderson
Pet
Dim 19 Oct - 23:42



C'est parfait, je te valide, je t'ajoute au bon groupe, c'est à dire celui des frees et j'archive ta présentation. Tu peux désormais faire une demande de RP, faire une fiche de relation ou de RP ou encore une demande d'adoption. Je te souhaite un bon amusement parmi nous, en espérant te garder le plus longtemps possible avec nous.

FICHE BY PIKIWII




Siam Su-Won (Fiche Terminée)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.
» FICHE TERMINÉE | Passage obligatoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serve Your Master :: Papiers d'identité :: Papiers d'identité :: Les résidents-
Sauter vers: