ContexteRèglementPrédéfinisGroupesBottin des avatarsQuestionsPartenariat

Au coeur de la Chine grondent en choeur soumission et révolution...

Il existe une ville perdue au cœur de la Chine, étrangement isolée, bizarrement localisée. Sans murailles ni clôtures, elle se fait pourtant prison et les griffes invisibles de la cité perdue se referment sur vous sans que vous ne vous en rendiez compte. Les animaux d’ici prennent forme humaine. Ils se font serviteurs dociles, esclaves coquins pour votre bon plaisir. Pourtant, la cité montre bien vite son vrai visage et le vent de rébellion gronde et s’élève, révolte écrasante qui s’annonce doucement dans les ombres… Lire la suite du contexte...

Les news

Votez pour nous !

AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue, !
Serve Your Master



/!\ Forum YAOI déconseillé aux moins de 18 ans /!\

 

Partagez | 

 Jintao - Catin de luxe (Fiche terminée)

avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/07/2015

~((((((((((っ・ω・)っ
PET: Je préfère les hommes libres
MASTER: Quand tu veux, mon Loulou
TA VIE:

Jintao
Master
Lun 13 Juil - 22:49
JE M'APPELLE JINTAO

Âge & Date de naissance26 ans, né le 15 Octobre. Provenance extérieure ?No. Quel pays ?/ Humain ou animal ?Animal. Animal ? Ok mais quelle racePur Sang Anglais. GroupePet. Statut socialPauvre chose, putain de luxe. ProfessionMannequin. Plutôt seme, uke ou ambivalent ? C'est un soumis dans l'âme, mais il n'ose pas l'avouer.


Dans le miroir ✽ 265 mots minimum – Ce n'est pas par hasard si Jintao est devenu le mannequin le plus prisé de la ville. Son mètre quatre-vingt trois dépasse la plupart des habitants, et son corps taillé pour la course affiche un équilibre quasi parfait. Après tout, il a été créé pour l'être. Une carrure masculine avec des muscles saillants, composent avec une taille fine et une croupe rebondie qui fait pâlir les hommes les plus frigides. Le jeune homme est donc sculpté dans la finesse, juste ce qu'il faut pour ne pas diminuer l'orgueil de ses riches clients.
Son teint est, de par sa robe animale, naturellement bronzé. Un charme exotique qui plaît autant aux directeurs artistiques des magazines qu'aux lecteurs de ceux-ci. Son épiderme est par ailleurs aussi doux que des poils de poulain, un client lui a-t-il dit un jour. Et pour ceux que ça intéresserait, après tout vous pourriez être l'un de ses prochains partenaires, le Pet est assez bien membré.
Jintao reçoit moins de compliments pour son visage, quand bien même cette partie de son corps n'est pas en reste ! Sa mâchoire est franche mais là aussi composée de traits délicats. Un nez, comme ses lèvres, fin. On le présente toujours sans le moindre défaut, la peau au teint le plus unifié du pays, hydratée avec soin et les sourcils toujours entretenus. Ses yeux sont hélas trop peu regardés. Mais ce que son maître y voit ne lui plaire guère. Ils ont une très jolie forme en amande, ainsi qu'une belle couleur noisette, mais la colère et le mépris qu'on y voit brûler le contrarie. Tant mieux alors, si ses clients n'ont d'yeux que pour son cul !
Enfin, l'animal a été autorisé à conserver sa longue chevelure brune. Elle n'a rien de la dureté du crin de cheval, bien au contraire.

Ce petit bijou est présenté dans un écrin de marque. Jintao collectionne les vêtements de luxe, il aime que cela transparaisse, tout comme son maître aime soigner les détails de chaque tenue. C'est un habitué des grandes enseignes de la ville, et même s'il n'est qu'un Pet, il a assez d'admirateurs pour qu'elles acceptent, avec plaisir, de l'utiliser pour se faire de la pub. Après tout, c'est une vitrine, un objet, rien de plus. Lui faire porter de la soie et de l'or ne le rend pas moins esclave. Ainsi, même s'il se pavane dans des vêtements ajustés, coupés pour lui et réalisés dans les meilleurs tissus, son maître veille à le remettre à sa place en temps voulu. Et puis, une fois débarrassé de cette coquille de luxe, il ne reste plus que Jintao, le putain.

Son apparence animale est pourtant bien plus noble que tous ces artifices. Il est grand, bien plus qu'un homme et surtout bien plus imposant. Sa stature est taillée pour la course. Ses membres son fins et ses sabots petits, mais son poitrail mince est plus musclé que le torse d'un homme. Son encolure est assez massive pour porter cette tête fière qui le caractérise. Tout comme sous forme humaine, le moindre détail semble avoir été créé pour frôler la perfection. Ses yeux sombres affichent sa fierté et ses oreilles vous avertissent du danger. Elles se coucheront lorsqu'il sera énervé et se lèveront bien droites lorsqu'il vous écoutera.
Tous ses muscles roulent sous une peau bien légère, recouverte d'une robe brune, presque noire, dont les reflets baie n'apparaissent que sous les rayons du soleil. Sa crinière et sa queue font l'objet d'attentions particulières, d'où la longueur et la souplesse de ses crins. Leur couleur est en adéquation avec le reste de sa robe : sombre.
Derrière le masque ✽ 265 mots minimum – Jintao, le beau mannequin sur papier glacé, au sourire enjôleur et à l'air tantôt froid tantôt charmeur, tout dépend ce qu'on lui demande. Si certains petits bourgeois fantasment sur cette image de magazine, ils seraient bien déçus de le rencontrer en personne. C'est sûrement le plus mal-élevé de tous les Pets de la ville : grossier, bruyant, tête de mule, dragueur… L'équidé ne sait clairement pas se tenir en société ! Il dépasse sans cesse les bornes, cherchant toujours à repousser plus loin les limites imposées. Un véritable effronté qui n'hésite jamais à défier quelconque mâle plus gros que lui. C'est une tête brûlée, un sale gosse qui cherche les emmerdes pour avoir l'impression de vivre. Son maître est d'ailleurs souvent la première victime de cette lutte de domination, puisque Jintao remet sans cesse son autorité en doute. Désobéir est son loisir favoris. Le cheval est incapable d'obtempérer sans se prendre une bonne raclée, et il ne se lasse jamais de ce petit jeu. Les fugues font parties de celui-ci d'ailleurs, et la bête en profite toujours pour se complaire dans la débauche. Il couche à droite à gauche, s'alcoolise dans les bars et finit camé sur le bord d'un trottoir. De toute façon, son maître offre souvent son corps aux plus offrants, ces vieux débris qui bavent devant ses photos ou, lorsqu'il a plus de chance, des gosses de bourges qui le demandent pour combler leurs caprices. Jintao se fout pas mal de la réputation qu'il se fait, de toute façon il fait vendre, alors comme le bel objet qu'il est, les marques se l'arrachent.
L'équidé aime cette attention qu'on lui porte, objet de désir, il aime traverser les podiums et crouler sous les flashs des objectifs. On ne peut pas dire qu'il rechigne devant ce travail, ça pourrait être pire.

Si on creuse bien, on peut comprendre qu'il aime malgré tout son maître, il l'aime à la folie, en même temps c'est tout ce qu'il a, il est comme sa famille. Même si le seul lien qui les unis est probablement celui de l'argent. Jintao sait qu'il lui pardonne toujours parce qu'il est sa petite poule aux œufs d'or, mais il l'aime quand même, et nul doute que s'il venait à disparaître, l'animal en serait plus qu'attristé, il en serait anéanti. Il n'y a qu'avec lui qu'il peut jouer ce jeu de sauvageon parmi les hommes.
Et pourtant, malgré cette attache forte, Jintao rêve de liberté. Il rêve de briser ses chaînes et de vivre dans la forêt comme un être libre. Il y fugue de temps en temps, se prenant pour un Free. Mais jamais il ne se lie avec eux en dehors de la ville, il les mettrait en danger. Puis les A.S.A viennent le chercher et le ramènent, nourrissant davantage son goût pour la liberté.
Les Frees, c'est un sujet sensible. Jintao est leur taupe, il s'occupe de leurs affaires en ville. Qui de mieux placé que lui, après tout. Il connaît tout le monde, dort dans le lit des puissants et se vautre dans leurs palaces. Il veut aider leur noble cause, pour libérer les animaux de l'esclavage humain. Cela dit, il ne veut pas renverser la tendance et assouvir les Hommes. Ils ne les détestent pas, pas réellement, et ce malgré leur travers de luxure.

Après tout, Jintao se surprend parfois à leur ressembler. Mais n'est-il pas lui aussi humain ? En partie du moins. Il est matérialiste, tout comme eux. Il aime posséder, non pas les êtres vivants, mais les objets. C'est ainsi qu'est né son goût pour le luxe, avec lequel il essaye de combler le vide.

Autobiographie ✽ 530 mots minimum – Jintao ne se souvient que peu de son enfance, parce que les personnes censées vous la rappeler sont vos parents, hors il n'avait rien de tel à ses côtés. Tout ce qu'il savait de son passé c'était qu'il était né dans un centre comme tout esclave, élevé en temps que tel et puis envoyé à l'animalerie. Il avait toujours été une tête brûlée, le petit étalon arrogant qui se faisait renvoyer en dressage aussi souvent que cela fut nécessaire à ce qu'il s'assagisse un peu, juste un peu. Élevé en dehors du monde, derrière un mur, une cage, on l'a jeté dans celui-ci au milieu de sa beauté et de ses vices.

La suite il s'en rappelle parfaitement, en même temps son cerveau de 14 ans était assez mûr pour garder les souvenirs à présent. Un étranger s'était présenté à l'animalerie, il faisait parti de ces gens qui ne venaient pas d'ici, mais de l'autre côté de la forêt et des montagnes. Jintao était apparemment un animal familier à son pays d'origine et l'homme ne pu s'empêcher de le ramener chez lui. L'enfant lui rappelait sa maison, son propre fils qu'il avait laissé derrière lui, là-bas, et il s'attacha très rapidement au jeune animal.

Mais plus les jours passèrent, plus il se rendit compte de la vérité : cette bête n'était pas son fils, elle n'avait rien avoir avec lui d'ailleurs. L'Homme se réveilla de son rêve éhonté, et supprima le moindre amour qu'il avait pu ressentir pour cet être qui lui appartenait. Et bientôt il ne retrouva plus rien de semblable à son fils. Rien de son caractère doux, ni de sa politesse, non cet animal était devenu effronté et désobéissant. L'homme l'envoya plusieurs fois en dressage pour pallier à ce problème, mais l'équidé n'y était chaque fois réceptif que quelques jours avant que l'insolence ne reprenne le dessus.
Son maître aurait pu se débarrasser de lui bien sûr, mais un esclave coûtait cher, il serait dommage de perdre un tel investissement… Alors il eu l'idée de se servir de sa beauté pour lui rapporter gros. Et son pari audacieux de présenter un Pet aussi insolent au monde du mannequinat fut un succès total. Car si son caractère était définitivement affreux, son visage et sa plastique, eux, étaient parfaits. Sans oublier son talent naturel lorsqu'il posait devant l'objectif.
Les marques de la ville se l'arrachèrent très vite et en acceptant peu de contrats, mais aux cachets élevés, l'homme parvint à garder l'attention du public pour son petit esclave. Le britannique était intelligent, il savait qu'il ne fallait pas submerger le marché, histoire de ne pas lasser.

Ainsi, le Pet grandit en gardant l'attention de son public, devenant toujours plus sauvage et plus insolent. Pour rentabiliser au maximum les périodes où il n'avait pas de contrats à remplir, son maître commença à le « prêter ». Les plus riches s'offraient ses services pour la nuit, plus intéressant que les prostitués des bordels mal fréquentés. C'est probablement cette nouvelle activité qui le rendit plus amer. L'animal commença ses fugues intempestives, parfois s'échappant jusque dans la profondeur des bois qui l'avait toujours attiré. Mais à chaque fois on venait le chercher pour le ramener, parfois le passant à tabac pour le punir.
Au fond il ne faisait pas cela pour énerver qui que ce soit, mais pour attirer l'attention de son maître. Il voulait être écouté et surtout aimé par celui-ci, ce pourquoi on l'avait préparé toute son enfance, mais l'autre n'avait rien compris. Il n'avait jamais un mot réellement gentil pour lui, très peu de caresses et tout aussi peu d'attention. Alors Jintao s'entoura d'amants pour combler le manque, pas ses clients, non, mais des aventures qu'il rencontrait au détour d'un shooting, d'un bar ou d'une soirée. Et c'était d'ailleurs ce dont son maître avait le plus peur. L'homme ne s'énervait jamais -ou presque- contre son animal pour ses fugues répétées, mais devenait fou de colère lorsqu'il le retrouvait dans le lit d'un autre animal. En effet, l'étalon séduisait ceux de sa race, et ses fornications non maîtrisées par son propriétaire mettait ce-dernier hors de lui, car il ne supportait pas de le voir échapper à sa solitude. Le voir trouver un peu d'amour, même volé, il ne pouvait le supporter. Lui-même n'était pas heureux, il ne le serait plus jamais depuis qu'il était prisonnier de ce maudit pays, alors il refusait de donner ce précieux bien à son animal. Il l'entraînerait dans sa chute.

Les années passèrent ainsi, Jintao se défonçant à coup d'alcool et de drogue pour oublier, se croire humain et libre, plongé dans une monotonie atroce. Et bientôt, il s'éprit de liberté, fuyant toujours plus loin et plus longtemps. Mais toujours ils le rattrapaient, car il ne pouvait échapper à la surveillance de la puce. Peut-être qu'au fond il aurait pu se débarrasser de celle-ci, avec assez de courage et de témérité, mais abandonner son maître créait chez lui une angoisse viscérale. Il avait peur de se retrouver sans lui, sans sa présence. Et puis, son monde était la ville, ses lumières et son luxe, il ne pouvait abandonner tout cela pour vivre comme un sauvage dans les bois. Il se rapprocha des Frees, certes, et se mit à les aider dans leur quête d'égalité. Tout cela, dans le secret. Il était devenu leur taupe.


PseudoToujours le choux qui pu Âgela centaine SexeUne queue, des ailes et des sabots Comment as-tu connu le forum ?TC Impression sur le forumJe suis toujours autant sous le charme <3 AvatarEmba de Wild Rock Code du règlement Autre chose à nous dire ?Zan est méchant avec moi :'(


FICHE BY PIKIWII
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 25/07/2013

~((((((((((っ・ω・)っ
PET:
MASTER:
TA VIE:

Jeremiah A. Henderson
Pet
Mer 15 Juil - 1:33
Re-bienvenue ! Je te revalide avec plaisir ! Mais fais attention lors du choix de ton maitre car si ce dernier ne veut pas que tu travaille tu devras arrêter ~
Pour ce métier si je t'ajoute à la liste c'est en tant que mannequin animal. Depuis peu nous parlions avec l'un des membre du staff d'accepter que les animaux aient un métier et c'est officialisé ujourd'hui ! Voici donc la liste : http://serveyourmaster.forumgratuit.org/t70-v-metiers-disponibles#152




C'est parfait, je te valide, je t'ajoute au bon groupe, c'est à dire celui des Pets et j'archive ta présentation. Tu peux désormais faire une demande de RP, faire une fiche de relation ou de RP ou encore une demande d'adoption. Je te souhaite un bon amusement parmi nous, en espérant te garder le plus longtemps possible avec nous.

FICHE BY PIKIWII




Ca me fait trop bizarre d'imaginer Emba en soumis. Je l'aime trop en seme ce gars ! Oo




Jintao - Catin de luxe (Fiche terminée)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.
» FICHE TERMINÉE | Passage obligatoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serve Your Master :: Papiers d'identité :: Papiers d'identité :: Les résidents-
Sauter vers: